Petit exercice à faire seul ou en famille

En cette période de confinement pendant laquelle notre liberté personnelle se trouve limitée et nos
habitudes de vie souvent contrariées, il est bon de se rappeler quotidiennement les petites choses
(mais non les moindres !) pour lesquelles nous avons de la gratitude. Et de transmettre cette notion à
nos enfants.

Mais qu’est-ce que la gratitude ?
Etymologiquement, le mot gratitude vient du latin gratitudinem qui veut dire reconnaissance et de
gratus qui signifie agréable.
La gratitude se définit comme étant la « reconnaissance pour un service, pour un bienfait reçu ;
sentiment affectueux envers un bienfaiteur » (Larousse).

Pourquoi s’exercer à la gratitude ?
La gratitude c’est dire « MERCI à la vie pour… », c’est centrer notre attention sur ces petites choses
qui nous procurent ou qui nous ont procuré un sentiment de joie, de bien-être… gratitude qui
finalement nous fait prendre conscience que ces choses simples sont importantes dans notre vie et
qui nous fait revenir à l’essentiel.

S’exercer à la gratitude, c’est aussi faire le focus sur le positif. La période que nous vivons
actuellement peut faire naître chez nous du découragement, de la colère, de la tristesse… pas mal de
sentiments négatifs qui peuvent parfois découler sur des actions négatives également (mots
d’indignation sur les réseaux sociaux, agressivité dans nos relations etc…).
A savoir également, que nous avons environ 60.000 pensées par jour (si si !) et que le cerveau retient
plus vite le négatif… ceci dû à notre cerveau reptilien. Dans son ouvrage Le cerveau du bonheur, Rick
Hanson explique que nous ne sommes pas naturellement enclins à la gratitude car des dizaines de
milliers d’années d’évolution ont façonné notre cerveau pour être toujours sur le qui-vive, en mode
« détection de menace potentielle ». C’est la raison pour laquelle la plupart des gens ont tendance à
accorder davantage d’importance aux sujets d’inquiétude qu’aux petits évènements positifs et
agréables du quotidien.
Il ne s’agit pas non plus de culpabiliser face à nos émotions ou nos sentiments négatifs mais d’en
prendre conscience, de les accepter et de voir comment on peut agir ou « être » pour revenir vers
plus de « positif » dans sa vie… ou comment « muscler » son cerveau pour compenser son penchant
négatif. ��

Et n’oublions pas les enfants qui, s’ils ne savent pas toujours trouver les mots pour exprimer leurs
émotions ou leurs sentiments et ne sont pas toujours très démonstratifs, sont également touchés par
cette « crise » que nous traversons tous. Même si les enfants sont plus enclins à être dans la joie et
dans l’instant présent, leur transmettre la notion de gratitude pourra également les aider à apprécier
les moments simples de la vie – particulièrement en famille pour le moment – et leur sera utile dans
leur vie future d’adulte.

Comment la mettre en pratique ?
Je vous propose aujourd’hui un petit exercice que vous pouvez effectuer seul mais également avec
votre conjoint et/ou enfants.

  • Prenez une boîte, un bocal ou autre récipient. Si vous faites cet exercice avec vos enfants,
    expliquez-leur la démarche et la notion de gratitude et demandez-leur de la décorer (dessins,
    images qu’ils découpent dans un magazine…).
  • Chaque jour en fin de journée ou en soirée, mettez sur papier 3 choses qui se sont passées
    pendant la journée et pour lesquelles vous êtes reconnaissant et mettez-les dans cette
    boîte. Vous pouvez donner des exemples à vos enfants : une balade en famille avec les
    chiens, avoir joué au Monopoly ensemble, avoir mangé quelque chose qu’on aime, avoir parlé avec le
    voisin (avec la distance adéquate évidemment ��), avoir eu des nouvelles de mamy et papy
    par téléphone, avoir regardé un chouette film etc…
  • Vous pouvez aussi relire ensemble tous les petits papiers après un certain temps (quelques
    jours, une semaine…). C’est aussi un chouette moment de partage en famille !
  • Seul, vous pouvez simplement penser à 3 choses pour lesquelles vous avez de la gratitude
    tous les jours au même moment (par exemple le soir sous la douche).
  • Que ce soit en famille ou de manière individuelle, faire cet exercice quotidiennement au
    même moment permettra de créer une habitude et de muscler son cerveau aux choses
    positives !
    S’exercer à la gratitude, c’est remettre de la joie dans sa vie ! Essayez, c’est simple et gratus.. euuh gratuit ! ��

Catherine, praticienne Reïki

0 Comments

There are no comments yet

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *